La filière

Les étapes de production
Accueil / La filière / Les étapes de production
gabriel-garcia-marengo-68299-unsplash copy 3

Alimentation

« Composer un aliment c’est assembler des matières premières (maïs, tournesol, orge, …) pour créer un aliment complet qui respecte et couvre les besoins nutritifs des animaux. Une ration équilibrée en protéines, en minéraux, en oligo-éléments et en énergie est essentielle pour avoir des animaux en bonne santé. C’est travail quotidien des fabricants d’aliment. Ils travaillent conjointement avec les l’éleveurs car les besoins des animaux changent. Ils composent donc des rations spécifiques en fontion de l’espèce, de l’âge de l’animal ou encore du mode de production (certifié, bio, label rouge, …).
Ils doivent répondre à des exigences réglementaires et sanitaires et livrer les éleveurs dans des délais impartis. »

grains mais

Couvoir

Les accouveurs réceptionnent dans les couvoirs, les œufs fertilisés qui proviennent de fermes sélectionnées appelées « élevages de reproducteurs ». Les œufs sont ensuite placés dans des incubateurs où ils restent au chaud où ils demeurent entre 15 et 20 jours suivant les espèces. Les accouveurs surveillent la température, l’hygrométrie et la ventilation des incubateurs. Ils disposent ensuite des œufs dans l’éclosoir où les poussins viennent au monde en toute tranquillité. Débarrassés de leurs coquilles, les poussins sont enfin confiés aux éleveurs pour les faire grandir. Dans les couvoirs, le respect des règles d’hygiène est impératif. En effet, des poussins en mauvaise santé peuvent engendrer de graves conséquences dans les élevages. C’est pour cela que les poussins sont souvent vaccinés afin de les protéger des maladies, comme les humains.

gabriel-garcia-marengo-68299-unsplash copy 3

Élevage

Les volailles sont élevées par les éleveurs passionnés par leur métier. Ils veillent à leur bien-être et à leur développement tout en respectant des règles sanitaires très strictes. Ils gèrent l’ambiance du bâtiment (ventilation, température, …), l’alimentation des volailles, la qualité de la litière et de l’eau de boisson. Quand les pensionnaires s’en vont, les éleveurs nettoient consciencieusement les bâtiments d’élevage pour accueillir les prochains animaux. Dès les années 60, les éleveurs de volailles de chair se sont organisés autour des organisations de production et des groupements de producteurs pour minimiser les risques liés à la vente et faciliter les relations commerciales. Ces organisations et groupements ont en charge la gestion des plannings de production et peuvent fonctionner de façon indépendante ou être adossées à des outils d’amont (couvoirs, usine de fabrication d’aliment, …) ou d’aval.

bty

Abattage

Les éleveurs, les équipes de ramassages et les abattoirs travaillent ensemble pour que le transport à l’abattoir s’effectue dans les meilleures conditions pour les animaux. Le ramassage s’effectue de nuit étant donné que l’obscurité calme les volailles. Le transport n’excède généralement pas les deux heures. Tout comme une attention particulière est accordée au bien-être des animaux dans les élevages, il en va de même pour leur séjour à l’abattoir. Toujours dans une volonté de limiter au maximum le stress des animaux, à leur arrivée, ils sont étourdis afin qu’ils ne ressentent pas de douleur lorsqu’ils sont abattus. Les carcasses sont par la suite inspectées par les services vétérinaires de l’État. Les abattoirs respectent la charte des bonnes pratiques d’hygiène qui garantissent un produit de qualité et assurent la traçabilité de chaque volaille de la naissance à sa vente aux consommateurs.

gabriel-garcia-marengo-68299-unsplash copy 3

Transformation

Certaines volailles sont vendues entières. Elles sont appelées des volailles P.A.C. (Prêtes A Cuire). D’autres sont découpées et désossées pour leurs cuisses, filets, pilons, etc. Les produits sont ensuite emballés sous atmosphère protectrice afin qu’ils aient une durée de vie plus longue. Le produit est par la suite pesé et étiqueté afin de garantir une traçabilité optimale. Il peut enfin être expédié dans les supermarchés, épiceries ou restaurants pour atterrir sur vos tables !

gabriel-garcia-marengo-68299-unsplash copy 3

Conditionnement des œufs

Dans les élevages de poules pondeuses, les œufs sont récoltés quotidiennement par les éleveurs. Ils sont alors transportés délicatement jusqu’au centre de conditionnement d’œufs afin qu’ils soient distribués dans les commerces. Cette étape est faite très rapidement pour garantir la fraîcheur des œufs. À leur arrivée dans le centre, ils sont nettoyés et triés (œufs cassés, sales, micro-félures, etc.) Ils sont ensuite marqués à l’encre alimentaire. Le marquage permet d’identifier le producteur d’œuf, le mode de production et la date de ponte. Ils sont ensuite triés par leur poids en quatre calibres (S, M, L et XL). Enfin, ils sont mis soigneusement en boîte sur laquelle est inscrite toutes des informations nécessaires pour avoir une traçabilité de la poule à l’assiette.

oeufs

Newsletter

Abonnez vous à la newletter !